104% de votants à Sotouboua (2/2) Des chiffres indociles

CELI DE SOTOUBOUA / RÉSULTATS OFFICIELLEMENT PROCLAMÉS  Taux de participation : 104,65 %  Nombre total d’inscrits : 75098  Nombre total de votants : 78589  Suffrages exprimés 78545  Bulletins contestés : 16  Bulletins nuls : 228  Répartition des votes : 136 (Tchassona) ; 284 (Wolou) ; 264 (Kuessan) ; 75955 (Gnassingbé) ; 887 (Gogué) ; 486 (Fabre) ; 553 (Kodjo)  [Source : TVT, Proclamation télévisée du 23 février 2020]…

104% de votants à Sotouboua (1/2) Le mystère des « électeurs-zombies »

   La notion d’« électeurs-zombies » décrit trivialement les morts qui votent ou le phénomène du vote post mortem. Il est techniquement impossible que le corps électoral d’une circonscription s’exprime intégralement lors d’un scrutin. Les raisons sont simples. La mobilité et les phénomènes entropiques (décès, maladies, etc ) affectant la population générale impactent également le corps électoral….

Et voici que commence la bataille de l’après-élection

Les bons chiffres ne remportent pas des parodies d’élection, ce sont les peuples qui les gagnent. •••       L’enjeu de l’élection présidentielle du 22 février 2020 n’a jamais été pour l’opposition de gagner à l’arithmétique électorale, puisse que l’éternel sortant sera proclamé vainqueur par nos organes nationaux de gestion des élections (CENI et Cour…

Il est (encore) temps d’espérer

  L’élection présidentielle du 22 février 2020 ne sera pas un référendum. Si elle l’était, il serait perdu parce que les jeux sont déjà faits. Les organes de gestion des élections (OGE) au Togo – noyautée de l’intérieur- sont des machines à secréter des contre-vérités électorales. Il n’est plus temps d’espérer que cette élection déroge à…

L’exception négative togolaise (5_5) Comment vaincre Faure Gnassingbé ?

   Cet ultime extrait de la conférence « L’exception négative togolaise : Comprendre et agir » sera consacré à défricher des pistes de solution pour conjurer le droit mal-à-droit, abolir les deux solitudes et sortir de la mal-représentation. Sous fond de profondes fractures sociales et césures identitaires, le Togo semble englué dans une crise sans…

L’exception négative togolaise (4_5) Alternance ? Parlez-moi d’alternative !

     Ce quatrième extrait de la conférence « L’exception négative togolaise : Comprendre et agir » va percer au jour les nuances de la notion consensuelle, mais polysémique d’« alternance » en contexte togolais. Ces trois dernières décennies, le substantif « alternance » a servi alternativement de slogan et de finalité politiques dans le pays. Sur le principe,…

L’exception négative togolaise (2_5) De la « démocratie coloniale » à la « dynastie démocratoriale » ?

      Ce deuxième compte rendu tiré de la conférence « L’exception négative togolaise : Comprendre et agir » propose une lecture historique des mutations du système politique togolais. À la veille des décolonisations en Afrique, l’État colonial tardif togolais a été le laboratoire d’une relative autonomie politique grâce à l’instauration d’un système partisan multipartite et d’un jeu […]

L’exception négative togolaise (1_5) De la « Musterkolonie» à la « Funeste Destinée » ?

  « L’exception négative togolaise : Comprendre et agir », tel était le thème de la conférence de présentation de l’essai d’intervention politique, Pour (vraiment) conclure la lutte (AGO, 2018), tenue le 16 novembre 2019 à Québec (Canada). Le syntagme « exceptionnalisme négatif » -tiré de l’ouvrage- avait alors été mobilisé et approfondi pour diagnostiquer le mal togolais, dresser l’autopsie…

L’alternance n’attendra pas indéfiniment…

“Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent” Victor Hugo    Il est encore temps d’arrêter la mécanique du fiasco électoral. Le Togo mérite mieux que des conducteurs de corbillards acheminant l’alternance dans l’enfer des vœux pieux. À deux mois de l’échéance présidentielle, on ne dénombre que des candidats en trop, des candidats par ego,…